Knitwear design with a cozy elegance
close

Tricot

FEATURED POST

Not Post Found!

LATEST POSTS from Tricot

Des nouvelles

Non, je n'ai pas encore cessé de courir après le chiot. De l'énergie, cette petite bête, elle en a à revendre! Ma vie des derniers mois se résume à lui enlever ce qu'elle a dans la bouche, lui apprendre toutes sortes de tours et dire "NON!" plus de fois que je ne l'ai dit dans tout le reste de ma vie. Aussi, je travaille beaucoup et je profite de l'été en visitant divers coins du pays. Bien sûr, ces visites sont d'excellents prétextes pour passer de longues heures à tricoter. Sous le joli soleil du Québec, j'ai tricoté deux châles (photos du deuxième à venir, et le patron sera très bientôt disponible), une veste et un petit lapin pour le bébé à naître de Vicki, ma chère cliente et collègue. lilac (2) veste-bleue lapinou Et quand il ne fait pas soleil, je couds une "petite" courtepointe qui sera terminée un jour j'espère... j'ai déjà d'autres projets! courtepointe J'ai aussi tricoté un troisième châle la photo restera cachée dans mon ordinateur pendant encore quelques temps... jusqu'à ce que la revue où il sera publié sera en kiosque! Je suis tellement contente! Tellement, que j'ai fait deux autres soumissions. Je devrais avoir des nouvelles bientôt, tous mes doigts sont croisés dans l'espoir que ces deux patrons seront aussi publiés!abc

Cycles

En juillet dernier, mon voisin a arraché le lilas d'une cinquantaine d'années qui vivait à moitié dans ma cour et à moitié dans la sienne. Il va sans dire, j'étais extrêmement triste et fâchée, je me suis donc immédiatement rendue au magasin de laine pour me réconforter un peu. Je suis rentrée avec deux écheveaux de Mini Maiden par Handmaiden, un somptueux mélange de soie et de laine. Quelques jours plus tard, j'ai commencé à travailler sur un patron. J'essayais fort de trouver un bon côté à cette situation avec mon voisin alors j'ai inventé une torsade réversible. J'ai tricoté quelques centimètres du foulard et mon attention a filé. J'ai repris ce tricot occasionnellement, mais il a passé le plus clair de son temps dans mon panier des projet en cours. En février, j'ai vu que Handmaiden organisait un concours de tricot et j'ai décidé que c'était le bon moment pour reprendre le travail sur le dit foulard. À partir de ce moment, il m'a suivie partout et même à Boston. Pendant ce temps, Baki est tombée malade et est partie beaucoup trop vite... Elle est décédée le 22 mars. La date limite du concours. Et j'ai gagné. La vie continue, avec ces cycles, ses jolis et ses moins jolis côtés. Ce foulard m'a suivi a travers bien des émotions. Dès que le printemps sera là pour rester, je platerai un jeune lilas. Sous le lilas, je mettrai les cendes de Baki. Je porterai mon foulard. J'adopterai un chiot dès que je serai prête. D'ici là, je fais mon deuil avec l'impression qu'il y a toujours plus à voir, plus à vivre, plus à aimer. cycles2 Le patron est disponible ici (en anglais seulement).abc

De retour de Boston

Me voilà rentrée. Comme j'aurais aimé continuer à me balader dans les rues de Boston, à découvrir son histoire, ses secrets, ses musées et ses magasins de laine! Mais toute bonne chose a une fin, et je suis de retour à Montréal, dans son hiver froid qui s'éternise. Nous avons adoré Boston. A-DO-RÉ. J'irais y vivre sans hésitation si ce n'était pas si loin de tout ce qui m'est cher. Les gens de Boston sont chanceux de vivre dans une ville aussi jolie et paisible.   [caption id="attachment_299" align="aligncenter" width="910"]The Copley House Robert rentrant à l'Hôtel[/caption] J'ai habité à l'hôtel The Copley House et je le recommande fortement. C'est un endroit charmant qui loue de petits appartements complétement équipés. La plus petite chambre était parfaitement fonctionnelle pour un couple, en plus d'être très jolie. Ce n'est peut être pas un hôtel 5 étoiles (la toilette a débordé, la douche a innondé le plancher, le réfrigérateur était difficile à fermer...) mais c'est tout propre et les gens sont gentils et aidant. De plus, les prix sont très abordables et l'hôtel est situé dans un superbe quartier assez central, à deux minutes de marche de la Prudential Tower. [caption id="attachment_301" align="aligncenter" width="479"]Musée d'histoire naturelle de BostonDino n'a jamais retourné ma poignée de main.  La politesse n'était pas encore inventée dans son temps. Musée d'histoire naturelle de Boston
Dino n'a jamais retourné ma poignée de main. La politesse n'était pas encore inventée dans son temps.[/caption] Nous avons acheté une City Pass. Ce n'est pas cher, et ça permet de visiter cinq musées. Le Harvard Museum of Natural History a été de loin mon préféré. J'ai également apprécié la vue au Skywalk. C'est une chouette façon d'avoir un aperçu complet de la ville, de son architecture et de son histoire. Nous sommes montés dans le Skywalk à la fin du voyage, mais si c'était à refaire, nous aurions aimé y aller en premier de tout. [caption id="attachment_300" align="aligncenter" width="910"]La boutique Gather Here La boutique Gather Here[/caption] J'ai aussi visité trois magasins de laine (Robert est très patient) :
  • Windsor Buttons, qui faisait une vente de fermeture. C'est dommage, parce qu'en plus d'être un très joli magasin avec un beau choix de laine et de boutons, c'était une institution depuis 1936.
  • J'ai apprécié Newbury Yarns, mais sans plus. Ils ont une belle variété de marques de laine, entre autre certaines que je n'avais jamais vues ailleurs.
  • J'AI ADORÉ Gather Here à Cambridge. C'est peut être le plus charmant magasin de laine que j'ai vu de ma vie (c'est dire)! Même Robert est d'accord, et il commence à en savoir long sur les magasins de laine! Il a d'ailleurs bien apprécié le fait que cette boutique offre un divan pour les conjoints... Pour ma part, j'ai trouvé que le choix de laine est exceptionnel, que les prix sont très corrects, que les tissus sont aussi très beau et que la place, en général, est adorable. De plus, ils offrent une carte de fidélité que j'utiliserais sans cesse si je n'habitais pas à 9 heures d'autobus!
On m'avait avertie que Boston était un vrai labyrinthe parce que ses rues ne forment pas des blocs et parce que les adresses semblent complètement aléatoires. Puisque j'étais au courant, j'ai traîné ma carte partout et je ne me suis pas perdue. Si nous avions eu à le faire, nous n'aurions pas hésité une seconde à demander notre chemin, parce que les gens sont particulièrement agréables. Attachez votre tuque, montréalais, les bostoniens se sourient dans la rue! Le métro non plus n'était pas si compliqué. Sa carte me laissait penser que je m'y perdrais certainement, avec ses nombreuses lignes dont certaines qui se subdivisent encore, en plus des trains communautaires et des lignes express, mais nous nous y sommes rapidement habitués. Nous avons aussi trouvé que le métro de Boston est bien plus efficace que celui de Montréal (mais ce n'est pas vraiment difficile à battre)! Par contre, nous n'avions jamais entendu un moyen de transport aussi bruyant et ça nous a bien fait rigoler! Ma seule déception est que le voyage était bien trop court. J'aurais voulu passer au minimum quatre jours complets dans cette jolie ville. Mais peu importe, j'y retournerai!abc

Douleur de tricoteuse

J'ai mal à l'entre-doigts.  Pour être précise, j'ai mal entre les jointures du majeur et de l'index de la main gauche.  J'ai de la misère à écrire au clavier, et j'ai de la misère à tricoter.  Mes deux pricipales activités sont proscrites, je suis démunie.  J'ai pas trente ans et j'ai déjà des maux de vieille tricoteuse, eh merde!  Et puisque j'aurai 17h d'autobus à faire dans moins d'une semaine, mes mains ont besoin d'être en forme pour un marathon de tricot.  D'ici là, j'apprends à tricoter décemment de la main droite!abc

Petits pas

Dans la vie, j'ai appris deux beaux principes auxquels je tiens.
1- On n'obtient rien sans bosser fort. 2- La pensée positive est la meilleure amie des projets.
Suivant ces deux principes, je me suis fixé un objectif : publier un patron par mois jusqu'à ce que je devienne millionnaire. Je me charge de la partie "travail". Pour la partie "milions"... on verra bien! L'idée (plus réaliste) serait simplement d'arriver à vivre du design de patron. J'ai la chance d'avoir une carrière qui me permet de séparer mon temps en deux activités, alors pourquoi pas essayer! J'y vais un petit pas à la fois. Un tricot, un patron, un test, une publication. C'est un long processus, mais la plupart des étapes me plaisent. J'aime me creuser la tête pour trouver les formules qui me permettront d'arriver aux dimensions et aux design désirés. J'aime tricoter pendant de très longues heures... J'aime discuter de mes patrons (et d'autres choses!) avec les dames qui les testent, et qui sont toutes plus gentilles les unes que les autres. J'aime le thrill de mettre un patron en vente. Et chaque fois que je reçois un courriel pour me dire que quelqu'un a acheté mon patron, c'est une tape dans le dos, un compliment, et une raison de continuer. Mon patron de tuque est en vente depuis la fin janvier. Il est disponible en français et en anglais. tuque-rouge Aujourd'hui, j'ai mis en vente mon patron de col. La réaction est très bonne! Je suis particulièrement fière de celui-ci! col (5) Il est disponible en français, anglais et allemand, grâce à une de mes testeuses qui s'est proposée pour le traduire. Je trouve ça tellement trippant... même si je ne comprends pas un mot! Et pour compléter le kit, les mitaines sont présentement en test. À suivre. mitaines (2) Et maintenant je change de laine, je commence à voir rouge! (Mais je reviendrai rapidement à Madelinetosh, je l'aime tellement!) mitaines (1)abc

Froid

Vendredi dernier, mon chum, qui est guitariste, faisait un spectacle extérieur. J'avais fait une bonne première semaine de travail et j'ai décidé de l'accompagner, même si c'était à Trois-Rivières, et même s'il devait être là bas à 15h00 pour le soundcheck (le spectacle était à 19h30... il va sans dire que j'ai eu ma dose de froid!) Murphy et sa loi nous ont offert la journée la plus froide de l'hiver. Il a fait -26°C avant le facteur de refroidissement, quelque chose comme -35°C en vérité. Mais bon, nous sommes québécois...! Il y a eu une foule très motivée de 300 ou 400 personnes, et le spectacle s'est bien déroulé, malgré la glace qui se formait dans le saxophone, et malgré le fait que le groupe a dû jouer avec gants et manteaux. Ceci dit, la raison pour laquelle ma motivation a tenu bon même après avoir regardé les prévisions météo ce matin là, c'est que j'avais trouvé une petite boutique de laine sur Google maps, à 5 minutes de marche de la scène. Aussitôt que le test de son a débuté, je m'y suis rendue. C'est un très joli petit magasin tenu par une très gentille jeune dame. J'y ai déniché un fil charmant, un mélange de mohair appelé Capricorne, fait par L'angélaine, une chèvrerie de Bécancour. J'aime beaucoup visiter les petites boutiques et acheter des produits locaux, j'ai donc fait d'une pierre deux coups. J'ai acheté deux écheveau du fil en question, non teint pour des raisons évidentes! Et avec ces deux écheveaux mon syndrome de la page blanche est disparu d'un coup, et j'ai retrouvé toute l'énergie que mes projets me procurent. Quand je suis rentrée à la maison, j'ai trouvé un papier de Postes Canada dans la boîte à lettres. Encore plus de laine non teinte m'attendait au bureau de poste! Devinez ce que j'ai fait hier? J'ai teint les deux écheveaux, et 100g de ma nouvelles laine à bas, un mélange superwash et nylon, dans le même bain de teinture. C'est drôle de voir comment les différentes fibres absorbent la teinture différemment. Et maintenant j'ai 10 000 projets pour la laine à bas. Mes 900g seront bien vite tout colorés!abc

Bilan de la semaine des projets

Ma semaine des projets a été bien fructueuse : j'ai trié les 2000 photos du mariage de mes amis Luc et Virginie qui se sont mariés au mois d'août et qui ont attendu bien patiemment depuis, j'en ai retouché 200, j'ai aussi trié 4000 photos tirées d'autres contextes, et j'ai ainsi appris à utiliser Aperture plutôt efficacement. J'ai aussi terminé la veste que je tricotais depuis novembre, et j'ai tricoté une tuque, fait le patron, et je l'ai mis à tester sur Ravelry. Il devrait être en vente vers la fin du mois! tuque-rouge tuque-rouge (1) De plus, j'ai teint deux autres écheveaux de laine, tous les deux avec la même teinture pour pouvoir faire un chandail. Ils serviront à tester un autre patron que j'ai écrit il y a un certain temps mais que je n'ai toujours pas mis au propre. laine-bleue laine-bleue (2) Et maintenat je me retrouve dans un état un peu moche : je ne veux pas commencer un gros tricot alors que je planifie tester le patron du chandail bientôt, et je n'ai pas d'idée de petit projet. Et j'ai une envie folle de teindre toute la laine du monde, mais je n'ai plus de laine blanche et celle que j'ai commandé sur le Web tarde à venir. Et puis de toute façon, j'ai recommencé à travailler aujourd'hui, alors aussi bien ne pas être trop tentée par tous mes projets, je suis bien facilement déconcentrée!abc

Semaine à venir et nouvelle passion

Aujourd'hui était synonyme de retour au boûlot pour bien des québécois. De mon côté, j'ai décidé de m'offrir trois semaines de congé plutôt que les traditionnelles deux semaines du temps des fêtes. Après six ans sans vacances dignes de ce nom, je me permets de me gâter! J'avais comme objectif de faire le tour de Zelda à la Wii. Je l'ai acheté il y a bien de ça trois ans, mais je n'ai jamais une minute pour jouer. Le terme vacances me semblait s'accorder si bien avec journées-en-pyjama-devant-la-télé, mais la vérité, c'est que je n'ai pas la tête à être en vacances. J'ai trop de projets, de passions et d'aspirations. J'ai donc décidé de renommer cette semaine qui s'entâme "semaine des projets que je n'ai jamais le temps de faire". Sur ma liste : faire le ménage de l'ordi, faire des backup de mes photos et des autres fichiers encombrants, apprendre à utiliser Aperture, mettre certains patrons au propre et les faire tester sur Ravelry, traduire mes patrons déjà publiés, terminer le ménage de la maison, tricoter une tuque et un foulard, et teindre de la laine. J'ai aussi quatre activités sociales prévues, et l'épicerie à faire... j'aurais dû m'offrir quatre semaines! Pour débuter la semaine en beauté, en plus d'avoir effectué quelques achats pour la maison et d'avoir commencé mes backups, j'ai teint mon premier écheveau de laine! C'est officiel, je suis en amour avec cette activité! Comme si je n'avais pas assez de passions... laine-mauve (1)laine-mauve (4) Merci à mon chéri qui m'a offert un kit d'apprenti teinturière pour Noël!abc

Vacances épuisantes

Depuis le 23 décembre, je pensais être en vacances. Il semble par contre que mon image idéaliste des vacances soit bien loin de la réalité. Les soupers festifs et le rangement post-rénovations se sont succédés (et ni l'un ni les autres ne sont terminés), et même si je suis heureuse d'avoir échangé de jolis moments avec presque toute ma famille, celle de Robert et une bonne partie de nos amis, ainsi que d'avoir replacé presque toutes nos pièces dans leur nouveaux emplacements (la chambre au sous-sol, la salle de couture dans la chambre, la chambre d'amis dans la salle de couture, le studio de musique dans la cuisine du sous-sol...), je n'ai pas encore trouvé un moment pour m'offrir le repos auquel j'aspire. Et malgré tout ça et mes semaines de travail complétement folles, j'ai réussi à battre mon record de cadeaux de Noël tricotés. Un foulard pour Michel : foulard-michel Un col pour Sara : col-sara (2) Des pantoufles pour Robert (basées sur ce patron) : pantoufles-bob Des mitaines pour Elsa (j'en avais aussi fait une paire pour moi, mais je les ai prêtées à ma mère et je doute fort qu'elles reviennent un jour!) : photo Et aujourd'hui, je passe la journée en pyjama à en tricoter un dernier, un chat Greta (patron) pour bébé Laurence qui sera là ce soir pour le souper des fêtes des Vadnais-Auclair-etc. J'ai bien hâte de le lui remettre! toutou-laurenceabc

INSTAGRAM FEED

Follow on Instagram